LA BASTIDE CLAIRENCE > LE VILLAGE > PATRIMOINE

Au centre du village de La Bastide Clairence, vous trouverez la place des Arceaux, sous lesquels se déroulaient autrefois les foires et marchés, et qui abritent aujourd'hui ateliers d'artisans, commerces et services.

Sur le plan architectural, on trouve à La Bastide Clairence, comme dans d'autres villages du Pays Basque, deux styles de maison :
- le style labourdin, caractérisé par des colombages (ou pans de bois) rouge ou vert
- le style navarrais, avec la présence de pierre autour des ouvertures et sur les coins des murs

> Les bastides

Les bastides, villes neuves du Moyen Age, se sont développées dans le grand Sud-Ouest de la France au cours des XIIIe et XIVe siècles, sur décision de personnages de haut rang comme les seigneurs locaux, les autorités religieuses et parfois même les rois.
Elles sont nées d'un mouvement d'urbanisme porté par l'expansion démographique et commerciale de l'époque. Leur fonction originelle était de regrouper une population pour sécuriser et mettre en valeur un territoire.

Dans le département des Pyrénées Atlantiques, 14 bastides (La Bastide Clairence est la seule du Pays Basque) font partie du réseau "Bastides 64".

bastide

> Architecture des bastides

La Bastide Clairence a su conserver les principales caractéristiques de son urbanisme initial : une rue principale qui part de la rivière, une grande rue transversale, une place rectangulaire et des ruelles toutes les 10 plazas, nom donné à la parcelle à bâtir octroyée à chaque nouvel habitant qui s'installait dans une bastide.
Chaque plaza était de même surface, soit 6 mètres environ en façade et le triple en profondeur.
Le nouvel arrivant devait y édifier une maison, complétée à l'arrière par un petit jardin, le cazalot.
Les maisons sont séparées par l'andronne, qui servait d'une part à ménager une rigole conduisant les eaux usées vers l'arrière et d'autre part à prévenir la propagation des incendies (à l'époque où les maisons étaient en bois et torchis)

architecture

> Le cimetière juif de La Bastide Clairence

Fuyant l'Inquisition d'Espagne et du Portugal, 70 à 80 familles de juifs séfarades sont venues s'installer à La Bastide Clairence.
La communauté possédait sa synagogue et son propre cimetière, en échange de quoi elle devait fournir un médecin et un apothicaire.
On a recensé 62 tombes dans le cimetière juif. La dalle la plus ancienne daterait de 1610, la plus récente de 1785. Le cimetière est aujourd'hui propriété du Consistoire israélite de Bayonne.

cimetiere

> L'église Notre Dame de La Bastide Clairence

Consacrée en 1315 par l’évêque de Pampelune, l’église était à l’origine le seul bâtiment en pierre du village.
Caractéristique unique en Pays Basque : tout autour des cloîtres, le cimetière préau, premier cimetière du village.
Utilisé à l’origine par toutes les familles bastidotes, riches ou pauvres, il est toujours en vigueur aujourd’hui, et ce uniquement pour les descendants de ces premières familles.
L’intérieur de l’édifice offre un bel exemple d’église basque à tribunes de bois, dont l’accès était réservé aux hommes. Son plafond est orné de 72 caissons en staff.
Elle fut le lieu de rassemblement des Etats généraux du Royaume de Navarre jusqu’en 1789, ainsi que des Assemblées Capitulaires.

eglise

> La porte des cagots

Située sur le mur latéral gauche de l'église, elle se trouve sous l'escalier montant à la première tribune.
Les cagots n'avaient pas accès à l'église par le portail principal comme les autres fidèles. Ils devaient entrer par la petite porte qui leur donnait accès au coin le plus sombre de l'église et le plus éloigné de l'autel. Ils prenaient l'eau bénite dans des bénitiers spéciaux (celui de La Bastide Clairence se trouve en entrant à gauche, près de l'issue de secours) et on leur jetait le pain béni.

cagots labastide clairence

> Le taoulé

Assises sur ces bancs de pierre, les bonnetières tricotaient les bérets avec la laine filée dans chaque maison de La Bastide Clairence, bérets qui étaient ensuite lavés au moulin du Foulon.
A la fin du travail, c'est à nouveau sur ces bancs que l'on faisait sécher les bérets.
Le béret de La Bastide Clairence était renommé : il équipait la marine de Bayonne et on le trouvait sur les étals de la foire de Pampelune.

taoule labastide clairence

> Le trinquet / jeu de paume

Le trinquet / jeu de Paume était la propriété de la famille Hapette depuis 1899. Il a été acquis en 2008 par la commune de La Bastide Clairence. Des analyses dendrochronologie ont été pratiquées sur les bois des poutres et ont permis de dater ce lieu de 1512, ce qui en fait aujourd'hui le plus vieux jeu de paume en activité. La France ne possède plus que 5 salles de jeu de Paume encore en activité, dont La Bastide Clairence.

trinquet labastide clairence

> Le quartier Pont de Port

Le village de LBC a été installé en 1312 en ces lieux pour tirer parti de La Joyeuse, qui fit la fortune de LBC à ses origines, en facilitant le transit commercial vers Bayonne et ses débouchés océaniques.
Afin de rappeler ce passé fluvial et commercial, le site du Pont de Port (près de la piscine municipale) a été aménagé, avec un couralin (bateau à fond plat) et des panneaux d’information touristique et historique.
Un sentier de découverte, situé de l’autre côté de la route, explique la biodiversité à l’aide de panneaux d’information installés sur les bords de la rivière.

port labastide clairence